Les plus proches

- Sidi Bou Said Park1 km
- Amphitheater of Carthage1,2 km
- The Acropolium Saint Louis Cathedral1,6 km
- Carthage National Museum1,7 km
- Byrsa1,8 km

Les plus populaires à proximité

- Baron d'Erlanger Palace1,9 km
- Sidi Bou Said Harbour2,2 km
- Golfe de Tunis4,4 km
- Carthage Golf7,1 km
- Médina15,9 km

Indisponsable

- Supermarché :épicerie (500 m)
- Marché :sidi bou said (2 km)
- Restaurant :Cafés (1 000 m),restaurants(1000m)
- Café / bar :Cafés bars (1 000 m)
- Lac :les berges du lacs (5 km)
- Mer / Océan :Carthage (1,5 km), Sidi Bou Said (1,5 km)

Les alentours

   Sidi Bou Saïd et café des délices  

Sidi Bou Saïd  est un village de Tunisie situé à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Tunis. Il compte 4 793 habitants selon le recensement de 20042.Perché sur une falaise dominant Carthage et le golfe de Tunis, il porte le nom d'un saint : Sidi Bou Saïd.Il est desservi par la ligne ferroviaire du TGM qui le relie à La Marsa et Tunis.

 

 

La cathédrale Saint-Louis de Carthage

La cathédrale Saint-Louis de Carthage (كاتدرائية القديس لويس) est une ancienne cathédrale catholique située à Carthage (Tunisie). Désaffectée pour le culte, elle est connue depuis 1993 sous le nom d'Acropolium comme un lieu culturel accueillant rencontres, expositions ou concerts1.

 

 

 

 

 

  

 Le musée national de Carthage

Le musée national de Carthage (المتحف الوطني بقرطاج) est un musée archéologique situé sur la colline de Byrsa au cœur de la ville de Carthage en Tunisie. C’est l’un des deux principaux musées archéologiques de Tunisie avec le musée national du Bardo.

 

 

 Les thermes d’Antonin 

Les thermes d’Antonin, situés à Carthage (Tunisie), sont le plus vaste ensemble thermal romain construit sur le sol africain. Ils constituent aussi le seul bâtiment thermal de Carthage dont il subsiste quelques vestiges, en dépit de la prédation féroce qui a sévi sur le site archéologique et dépouillé le monument de ses matériaux.

 

 

 

 Les ports puniques de Carthage

Les ports puniques de Carthage désignent les installations portuaires de la cité antique située sur le territoire de l’actuelle Tunisie.Durant l’Antiquité, la cité phénicienne et punique de Carthage est souvent qualifiée d’« empire de la mer »1 en raison de la nature de sa puissance : une thalassocratie d’abord fondée sur la prééminence de son commerce maritime, trait commun à de nombreuses cités dubassin méditerranéen comme le rappelle Serge Lancel : « maintes cités du monde antique[ayant] vécu pour et par la mer »2

L’aqueduc vers Carthage

Dès sa construction, le captage de la source était destiné à l’alimentation en eau de Carthage. Il a donc fallu acheminer les eaux vers la ville. Ainsi, des travaux colossaux ont été entrepris. Imaginez donc :

  • un total de 132 km de réseau, tantôt aérien (aqueduc), tantôt souterrain
  • deux ramifications : une venant de Zaghouan, l’autre venant d’Aïn Jouggar, plus au sud
  • quatre sources captées : deux à Zaghouan, deux à Aïn Jouggar
  • réalisé au IIème, réutilisé aux Xème, XIIIème et XIXème siècle. Certaines portions sont encore utilisées de nos jours

  

 Le Festival de Carthage

Le Festival international de Carthage (مهرجان قرطاج الدولي) est un festival annuel de musique ayant lieu aux mois de juillet et août, depuis 1964, dans la ville côtière de Carthage (Tunisie).

 

 

 

 

 

 

L'amphithéâtre de Carthage

L'amphithéâtre de Carthage est un amphithéâtre romain construit au Iᵉʳ siècle dans la ville de Carthage, reconstruite par Jules César et qui devient la capitale de la province romaine d'Afrique.